Petit retour de Florac

Article mis en ligne le lun 19 avr. 2010, par , SupAgro
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Ils étaient 20 étudiants à Florac pendant 7 mois pour la première promo d'étudiants de licence pro en EEDD. Les voilà partis en stage. Petit retour d'un formateur ...

Alors que la deuxième campagne d'inscription de la licence professionnelle EEDD de Florac est en cours (cf. Infos complètes à la rubrique "formations"), nous souhaitions informer les professionnels et les membres du réseau Ecole et Nature de ce qui s'est passé cette année. Pourquoi ? Parce que les professionnels ont largement contribué à la conception de cette formation (enquêtes lors de l'ingénierie, participation active au comité de pilotage, interventions pour 30 % dans la formation) et qu'ils proposent des commandes de projet tutoré et des stages. Cest donc un juste retour des choses.

En résumé (car ce texte n'est pas le bilan officiel), concernant le premier semestre (ils sont actuellement en stage pour le deuxième semestre), qui est constitué de cours, d'intervention de professionnels et du projet tutoré, près de 9 étudiants sur 10 sont satisfaits de la formation.

Le groupe, pour moitié de "jeunes" étudiants, et pour moitié des personnes en formation continue ayant déjà une expérience professionelle, était agréable, mature, et ... essentiellement féminin. Je ne vais pas décrire ici les contenus de la formation, mais nous pouvons préciser qu'il y a eu des moments forts. Le groupe a bien sûr entamé son année par une découverte du territoire en pédagogie de projet (on ne se refait pas). Parmi les "invités", quelques intervenants ont marqué les esprits (Virginie Maris et Yves Girault du Muséum d'Histoire Naturelle, André Giordan, Tom Berryman parmi les plus connus). Une dizaine d'entre eux a participé aux assises de Caen, et nous avons souvent eu de belles prestations lors de restitution de travaux, même lorsqu'ils étaient évalués !

Les cinq projets tutorés ont satisfait les professionnels qui avaient passé commande. Certains étudiants découvraient ce type de travaux (répondre à une demande de professionnel), et ce fut certainement une des activités la plus difficile pour tous. Mais comme certains l'ont dit, c'est là (avant le stage), que beaucoup de savoirs prennent sens ...

Concernant l'équilibre entre approche théorique (c'est une licence) et pratique (elle est professionnelle), c'est également satisfaisant.

Evidemment, certains contenus, certaines modalités d'évaluation sont à améliorer, nous sommes loin de l'idéal. Mais dans l'ensemble l'équipe pédagogique est pour l'instant très satisfaite du déroulement de cette année. Nous devons également encore progresser pour mieux accompagner les étudiants, notamment dans la recherche de stage, dans l'animation de moments de coformation, et dans le projet et l'insertion professionnelle. De nouveaux chantiers en perspectives (par exemple travailler sur l'histoire de vie et le projet professionnel), et de belles aventures (cette année, nous invitons Thierry Pardo pendant deux mois, actuellement en thèse à l'UQAM, pour enrichir notre équipe pédagogique).

Nous terminerons en rappelant que le comité de pilotage (dont Ecole et Nature fait partie) avait souhaité que cette formation propose un environnement innovant aux étudiants, que ce soit sur le plan des contenus (par exemple les QSV en didactique, ou les seniors en public), mais aussi des interventions de professionnels (par exemple le monde de l'entreprise). C'est en bonne voie, et les étudiants ont vu combien il est complexe de travailler avec des partenaires moins "naturels" que les fréquentations historiques de l'EE.

Si vous avez des suggestions, nous sommes preneurs ... et ... signalez-vous pour des stages !!

David Kumurdjian, enseignant-formateur, responsable de l'UE "animation et médiation".


Retour à la liste des articles
Revenir en haut