Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble
  • warning: file_get_contents() [function.file-get-contents]: SSL operation failed with code 1. OpenSSL Error messages: error:14077410:SSL routines:func(119):reason(1040) in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.
  • warning: file_get_contents() [function.file-get-contents]: Failed to enable crypto in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.
  • warning: file_get_contents(http://is.gd/api.php?longurl=http%3A%2F%2Freseauecoleetnature.org%2Farticle%2Fretour-sur-la-reunion-tnt-transformons-nos-territoires-des-colibris.html) [function.file-get-contents]: failed to open stream: operation failed in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.

Retour sur la réunion "TNT - Transformons nos Territoires" des Colibris

Article mis en ligne le ven 16 déc. 2011, par Equipe Ecole et Nature, Réseau Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 26 janv. 2012.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Ce jeudi 15 décembre nous étions une grosse centaine au Corum à Montpellier pour participer à la réunion des Colibris. Les chaises étaient disposées selon plusieurs cercles concentriques et, au milieu le vide où avec le micro Alain Aubry qui nous a expliqué la démarche et qui a animé la réunion.

Attachement aux règles du jeu

Ce qu’il y a à retenir principalement, c’est que ce sont les aspects méthodologiques qui se retrouvent au cœur du propos. La démarche est basée sur la méthode du forum ouvert. « C’est l’autogestion » dit Alain Aubry, « on est invité à être acteur ». L’attachement aux règles du jeu est fort : respect de la parole,  utiliser le « je », être le plus possible dans le concret, avoir une parole constructive, lever la main pour prendre la parole…

L’écoute au premier plan

Le mouvement Colibris est né il y a 4 ans. C’est en fait une réponse apportée aux gens qui disaient à la sortie des conférences de Pierre Rabhi : « on a envie de faire quelque chose, qu’est-ce qu’on peut faire concrètement ? ». Le mouvement a porté le film de Colline Serrault « solutions locales pour désordre global » qui a été l’occasion de très nombreux débats. Le constat de départ c’est que dans un territoire les gens ne se connaissent pas, il en ressort un manque de synergie et de coopération. Colibris est vraiment un mouvement qui met l’écoute au premier plan, ce qui est exprimé comme attentes des personnes qui parlent dans les groupes c’est : « coopérer, faire ensemble, synergie, s’organiser... ». Le PFH a été évoqué, c’est le « Putain de Facteur Humain » qui par un travail sur le langage peut se transformer en « précieux facteur humain ». Alain Aubry dit « coopérer ça s’apprend », « il ne faut pas avoir peur des conflits ».

La puissance

90% des gens disent que « oui les solutions viendront du local… ». Pierre Rabhi était candidat en 2002, le but était surtout de pouvoir s’exprimer à la télé. Ce qui manque ce ne sont pas les solutions, de très nombreuses choses qui marchent très bien s’inventent et se mettent en œuvre dans les territoires, Alain Aubry dit : « ce n’est pas le manque de solutions qui pose problème, c’est la puissance ». Pour que ça marche dans un territoire, il faut que l’envie soit là. Alain Aubry dit : « on est en train d’allumer des petits foyers de transformation ». Le projet c’est : « transformons nos territoires » TNT. Le mouvement Colibris c’est 500 000 € de budget avec en outre les contributions mensuelle de 5000 petits donateurs qui versent 6,70 € par mois.  Pour être groupe local Colibris il faut signer une convention, plus simple on peu aussi juste être « relais colibris »

Construction du nous

Dans le jeu des questions et réponses avec la salle, Alain Aubry nous a expliqué le mode de fonctionnement d’un forum ouvert, cercles, papiers, atelier, affichage, compte rendu, loi des deux pieds qui nous autorise à bouger quand on s’ennui quelque part, sociocratie, holocratie…Il y a une envie de « participer à la construction du nous ». Les participants étaient invités à apporter quelque chose à manger ou boire, la pose a été riche aussi, des rencontres…, ça bourdonnait pas mal. Encore un aspect méthodologique Alain Aubry nous a demandé d’écrire en un mot ou une phrase comment on se sentait sur un post it qu’on nous a distribué, c’est la « météo ». Les post it ont été collés au mur, après la pause ils étaient organisés en une dizaine de patates…enthousiasme, envie de démarrer, perplexité…tout y était.

300 par jour

Voilà il y aurait encore à dire, la campagne « tous candidats » marche remarquablement, il y a 14800 candidats déclarés à ce jour, ça monte à un rythme de 300 par jour. En fin de soirée les participants ont été invités à s’inscrire dans un premier cercle pour organiser un forum ouvert à Montpellier, ou dans un deuxième cercle pour apporter juste un coup de main, j’en suis. Au total bien une vingtaine d’inscrits, pas mal ! Et des gens de tous les âges, encore mieux. Une très bonne soirée, très conviviale, très vivante, très riche…il y a une perspective…le « faire ensemble » commence à grave faire triper du monde !


Retour à la liste des articles
Revenir en haut