Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Leçons de botanique

Témoignage mis en ligne le jeu 11 juin 2009, par Clermont Dômes CPIE, CPIE Clermont Dômes
Dernière modification le mar 01 déc. 2009.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Des adultes apprennent et s’émerveillent de la diversité des plantes.

Tout au long de l’année, des rendez-vous sur le terrain et en salle sont proposés par le CPIE Clermont-Dômes pour étudier les plantes, leurs spécificités, leur complexité et leur diversité.

Une dizaine d’adultes souhaitant se former suivent assidûment ces leçons alternant séances théoriques en salles et phases pratiques d’identifications des plantes in situ aux alentours du centre.

En salle, l’animateur s’attache à transmettre le vocabulaire spécialisé qui permet de décrire la plante. Il sera bien utile quand seront consultés fl ores et guides de terrain. L’histoire de la botanique, la morphologie (l’étude des différentes parties de la plante), la physiologie (nutrition et développement, reproduction, photosynthèse et adaptation), la reconnaissance des plantes sont ainsi abordées avec enthousiasme. Soumises à l’observation parfois jusque sous les loupes binoculaires, les plantes pourront être qualifiées, classifiées, nommées.

Sur le terrain, chacun s’essaie à identifier la plante dans son milieu naturel : la nature du sol, l’habitat sont de bons indicateurs. Guides et flores sont feuilletés. D’autres critères sont livrés par l’animateur : la fleur est régulière, jaune, ouverte vers le haut
et comprend cinq pétales, le pistil est vert, globuleux, et les étamines sont nombreuses. Sans aucun doute, c’est un bouton d’or, mais lequel ? La nature du terrain, ni sec ni humide mais intermédiaire, permet de préciser qu’il s’agit bien de la
Renoncule âcre. Cette autre plante à l’odeur forte, voire désagréable pour certains, pousse en lisière, entre ombre et lumière ; on la trouve sur des éboulis, des murets : n’est-ce pas le Géranium herbe à Robert ? Les botanistes en herbe affinent peu à
peu leurs approches des plantes, leur diversité et leurs usages anciens ou actuels.
Chaque séance, chaque plante enrichit le savoir des participants.
De plus, le plaisir de l’acquisition de connaissances se conjugue à une réelle conscience de la biodiversité de proximité.

 

Objectifs

  • faire découvrir la biodiversité au travers des différentes thématiques
  • rendre accessible cette sensibilisation au plus grand nombre
  • s'approprier des apprentissages sur la Nature
  • découvrir les sciences naturalistes, montrer qu'il y a du plaisir à l'acquisition de connaissances

Résultats

Bonne participation du public. Certains domaines des sciences de la nature ont plus de succès que d'autres. Le public prend du plaisir à apprendre en pratiquant une activité naturaliste.

 

Partenariat

Contact

Revenir en haut