Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

La montagne à coeur

Témoignage mis en ligne le mar 09 juin 2009, par Tina Gaillot, Attrape reves
Dernière modification le mar 03 nov. 2009.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Taxonomie

Thèmes

Biodiversité
Faune
Flore
Montagne

Public / Niveau

Adolescent

Mots clés

séjour
itinérant
âne

Localisation

Languedoc-Roussillon

Description

Un camp itinérant à travers les réserves naturelles des Pyrénées-Orientales.

Une quinzaine de jeunes de dix à quatorze ans, trois animateurs de l’association Attrape Rêves connaissant la montagne, et deux ânes bâtés s’engagent dans une randonnée de montagne d’une dizaine de jours.

L’ascension débute dans le brouillard, et l’odeur des pins à crochets succède à la forêt de chênes verts. Le soleil revient, l’horizon s’ouvre, les vaches parcourent les pentes. Sous l’effort, la montagne s’apprivoise, la nature s’imprime sous le hâle. Un animateur de la Réserve Naturelle de Jujols rejoint le groupe et présente les différents rapaces du secteur à l’aide de marionnettes. Il faudra ouvrir l’oeil pour les reconnaître. À l’étape, le bivouac s’organise : débâtage des ânes, construction de leur enclos, montage des tentes, installation de toilettes sèches, préparation des repas bio, vaisselle…
On se lave à l’eau froide. On trouve le temps de jouer, de courir se cacher dans la nature, de remonter la rivière. L’équipée atteint les estives et les lacs. L’immersion se poursuit, les randonneurs sont reliés au sauvage de la montagne. Les marmottes sifflent dans les rochers. Là-haut, vautours et circaètes planent.
Le garde de la Réserve Naturelle de Nohèdes accompagne les marcheurs pendant trois jours. Il leur apprend à approcher la faune sauvage et facilite la rencontre avec les bergers qui passent tout l’été en altitude. Les jeunes découvrent les patous, ces chiens de protection, membres à part entière du troupeau. Au refuge, le feu réchauffe les coeurs, les contes pyrénéens s’invitent, l’ours n’est pas loin. À l’affût dans le petit matin, les jeunes, jumelles au poing, sont subjugués et ravis par les mouflons, les cerfs, les isards venus au rendez-vous. Dans la descente, chacun s’attarde devant l’ampleur des paysages, la délicatesse d’une libellule, le majestueux tapis rose des rhododendrons. Les derniers jours, un campement fixe est établi dans la vallée de la Jasse, en périphérie de la Réserve Naturelle de Nohèdes. Les jeunes se reposent et approfondissent en pédagogie de projet ce qui leur tient à coeur : les insectes de la rivière, les paysages de montagne, la vie de berger, la construction de cabanes…
Déjà, il faut retourner à la civilisation : les parents partagent avec le groupe un dernier repas au restaurant du village. Chacun évoque ses découvertes, ses impressions, ses efforts durant ce séjour à la rencontre de la montagne pyrénéenne, dans ses endroits les plus secrets.

Objectifs

  • découvrir les conditions de vie dans les montagnes pyrénéennes,
  • sensibiliser à la protection de l'environnement,
  • favoriser l'autonomie et la créativité,
  • apprendre à vivre en groupe

Résultats

  • Plaisir des enfants
  • découverte de la nature
  • rencontres
  • éducation à l'environnement
  • sensibilisation à la protection de la nature

Difficultés, solutions & conseils

  • Nous dormons occasionnellement dans des cabanes de montagne grâce à une certaine tolérance de la DDJS locale. Pour des séjours en montagne, dormir en refuge constitue pourtant une expérience forte pour les jeunes et permet souvent d'alléger la logistique générale du séjour.
  • Le fait d'organiser des séjours au sein des réserves naturelles est très porteur en terme de message lié à la protection de l'environnement. C'est par contre aussi contraignant, notamment pour les ravitaillements du groupe en véhicule.

 

Partenariat

Contact

Revenir en haut