Les apéros du Bestiaire pyrénéen

Témoignage mis en ligne le Mer 10 juin 2009,
Dernière modification le sam 14 juill. 2012.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Une sensibilisation à la biodiversité des Pyrénées.

À l’initiative du Réseau Éducation Pyrénées Vivantes, un vaste programme transfrontalier pour une gestion concertée et une éducation à la biodiversité a abouti pour le volet éducation à la signature d’une charte par quarante-quatre structures des versants nord et sud des Pyrénées, à la production d’outils pédagogiques et enfin à la mise en place de projets scolaires transfrontaliers.

Parmi les actions menées, des soirées conviviales, « Les apéros du bestiaire pyrénéen », sont organisées en partenariat avec la mairie, le comité des fêtes et les associations locales pour le compte de plusieurs communes rurales des Pyrénées.
Impliqués dès le départ, les partenaires locaux s’approprient l’action.

L’annonce de la soirée s’effectue de différentes manières : sur le marché hebdomadaire par un défi lé déguisé, sur la place du village par un crieur public qui en informe les administrés, à la médiathèque par un affi chage lors d’une exposition, avant la séance de cinéma itinérant sous forme d’un clip vidéo… La presse et la radio locale annoncent également l’événement. Des invitations signées du maire sont distribuées dans les boîtes aux lettres de chaque foyer.

L’apéro préparé avec les produits du terroir commence dans une ambiance sonore et visuelle du bestiaire pyrénéen : murs d’images qui défi lent en boucle, ambiance sonore aux couleurs du bestiaire, ateliers de jeux pour les enfants, expositions...
De courts intermèdes présentent le bestiaire pyrénéen.
En fonction des communes, selon le choix de la structure organisatrice, la soirée se poursuit : ici, un loto où les numéros sont remplacés par des espèces ; là, un bal folk avec chants et danses traditionnels en basque, en occitan ou en catalan sur des thèmes animaliers ; ailleurs, un spectacle ou un conte sur le bestiaire local, ou encore une soirée artistique avec peintres, sculpteurs ou photographes locaux…

Un équilibre peut ainsi être trouvé entre convivialité, échanges, émotions et informations sur le statut et la fragilité des espèces. Chacun repart, touché d’avoir hanté, dansé, joué grâce au Gypaète barbu ou aux autres représentants de la biodiversité des Pyrénées.

Ces soirées festives permettent d’échanger et de resserrer les liens sur des sujets parfois délicats, créant ainsi les conditions d’un dialogue plus serein sur des actions de conservation des milieux et de la grande faune pyrénéenne.

Objectifs

  • sensibiliser par l'émotionnel le grand public qui ne participe jamais à des animations nature et changer son regard sur le bestiaire et les grands rapaces,
  • apporter un plus en terme d'animation au sein de communes rurales,

Résultats

  • 10 communes participantes
  • 800 participants
  • implication des comités des fêtes, des associations culturelles locales, des producteurs locaux

Difficultés, solutions & conseils

  • la nécessité de faire participer les acteurs locaux à l'organisation de la soirée pour permettre l'appropriation
  • partir des types de sorties habituelles des habitants pour être inventif pour les animations créées (loto, spectacle ...)
  • paroles de participants : « merci pour cette soirée qui touche le coeur de l'homme et laisse dormir le cerveau »; « je n'aurais jamais pensé que le gypaète aurait pu me faire danser !
  • l'implication des maires et des locaux pour animer leur territoire sur une thématique
  • ces soirées permettent d'échanger et de resserrer les liens sur des sujets parfois difficiles et de créer les conditions d'un dialogue plus serein sur certains sujets délicats (vautours fauves...)
  • ces soirées se font sur des communes où il y a parfois des actions de conservation en cours; le fait d'avoir apporté un plus à la commune en terme d'animation, de mobilisation des acteurs locaux facilite les actions de conservation ensuite.

Partenariat

Contact

Revenir en haut