Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Portraits de nature

Témoignage mis en ligne le ven 12 juin 2009,
Dernière modification le ven 06 nov. 2009.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Des étudiants réalisent un observatoire photographique.

À l’initiative de la Réserve Naturelle de la tourbière des Dauges, un observatoire  photographique saisonnier a été mis en place. Autour de ce projet, se sont réunis les scientifi ques et les animateurs de la réserve naturelle, un photographe professionnel, un enseignant en écologie et ses étudiants de première année en BTS Gestion et protection de la nature.

En novembre, le groupe pénètre pour la première fois dans la tourbière, et quelque chose se passe : l’atmosphère saturée d’humidité, les brumes, les odeurs, la sensation d’instabilité sous les pieds. Les étudiants, guidés par une animatrice de la réserve naturelle, précisent leur sujet d’étude : les spécificités des milieux observés et des espèces présentes, les choix de gestion visibles sur le terrain. Assistés du photographe, les étudiants mettent en pratique la prise de vue. Chaque photo, combinant des approches esthétique et technique, s’accompagne d’un repérage précis permettant de retrouver le lieu à chaque saison.

Février, deuxième temps d’observation : la tourbière semble encore endormie. Chaque unité paysagère est contrastée, le brun de la lande, les fonds tourbeux jaunes et les bois sombres. En juin, éclate le vert tendre des feuillus mêlés aux résineux. Les linaigrettes étalent leur mer cotonneuse et les droseras, plantes carnivores, guettent leurs minuscules proies. Partout, l’eau court, accompagnée par la vie intense des insectes. Les oiseaux et les batraciens s’époumonent. Nos photographes en herbe sauront-ils retrouver leurs marques dans cette ambiance de renaissance ? Septembre, pourpre, magenta ou rose lilas, les bruyères s’épanouissent, les stridulations des criquets et le ballet des libellules s’apaisent. Chacun capture les derniers clichés de la tourbière devenue familière.
Après chaque visite, les données sont affi nées par l’enseignant et les recherches documentaires des étudiants. En fin de projet, les séries de photos sont comparées et révèlent les transformations naturelles et celles qui découlent des choix de gestion de la réserve naturelle.

Les étudiants présentent leur expérience lors de la Fête de la science, dans l’école et dans les locaux de la réserve naturelle. Sont exposés les séries de photographies, des textes sur leurs observations, leurs analyses et leurs impressions au cours des saisons. Ces photographies, mémoires et révélatrices de dynamiques, sensibilisent le public à la diversité présente dans les différents milieux suivis et aux actions de gestion menées.

Objectifs

  • Etudier et connaître sur le terrain la nature mais aussi les problèmes de préservation
  • S’initier à la photographie
  • Participer aux mesures de gestion en apportant un outil complémentaire de suivi sur la réserve
  • Prendre en compte la multiplicité des approches (esthétique et scientifique) pour informer et sensibiliser le public

Résultats

  • Création de l’observatoire photographique et exposition finale.

 

Partenariat

Contact

Revenir en haut