Transhumance vers une réserve

Témoignage mis en ligne le lun 15 juin 2009,
Dernière modification le jeu 07 juin 2012.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Un village se mobilise pour une mise à l’herbe de chèvres et de moutons.

Pour limiter l’embroussaillement et favoriser le maintien de la pelouse calcicole, les gestionnaires de la Réserve Naturelle des Riez de Noeux-les-Auxi ont encouragé la venue d’un troupeau d’une vingtaine de chèvres et de moutons de mai à septembre sur le site.

Cette petite transhumance sur environ deux kilomètres est l’occasion d’une manifestation qui réunit les habitants de cette commune rurale dont la population est augmentée de nouveaux arrivants plus citadins, et les enfants de l’école qui y prennent une part active.
Sans berger ni chien dressé, chèvres et moutons sont menés par les enfants. L’agriculteur, propriétaire du troupeau, marche en tête. Le parcours est souligné par un couloir de participants, guidant les animaux. Les enfants prennent leur rôle très à coeur : les uns portent les agneaux et les chevreaux, les autres tiennent les « meneurs » à la corde.

L’odeur des animaux, leurs cris, leurs comportements participent de cette fête annuelle.
Les animaux lâchés sur le site prennent vite leurs aises, et les nombreux accompagnants sont récompensés par un pique-nique collectif. L’après-midi, une visite naturaliste permet à tous de mieux connaître les espèces végétales et animales de la réserve naturelle, mais également les choix de gestion et la réglementation.

Depuis maintenant quatre ans, l’engouement pour cette transhumance perdure. Certains y sont particulièrement fidèles. Cet événement met en valeur des pratiques agro-pastorales traditionnelles favorables au milieu naturel, et implique la population locale dans la découverte de la gestion d’une réserve naturelle. Le site fait partie intégrante de la vie de la commune. Chacun a pris connaissance de sa biodiversité, et respecte sa fragilité.

Objectifs

  • Mise en valeur d'une pratique agro-pastorale traditionnelle en faveur de la protection d'un milieu.
  • Sensibilisation à la richesse du site et à une méthode de gestion d'un milieu naturel.
  • Implication de la population locale dans la gestion d’un espace naturel.

 

Résultats

  • Réussite de l’utilisation du « support-réserve » pour la recréation de liens sociaux entre le monde agricole et les nouveaux habitants d’une commune en pleine mutation. (depuis quelques années, cette commune rurale voit sa population augmenter par l’arrivée de citadins en quête de nature et de campagne, mais déconnectés de la vie rurale).
  • Prise en main par la commune et l’exploitant de la gestion, le gestionnaire n’intervient plus que pour assurer le contrôle scientifique et réajuster si nécessaire.
  • Très grand respect du site par les visiteurs (depuis plus de 10 ans aucun dégât, aucun déchet malgré une ouverture en libre-accès).
  • Le site fait partie intégrante de la vie de la commune avec un très grand respect pour sa fragilité (organisation de promenade aux flambeaux au mois de juin, aide au « rattrapage des animaux à l’automne »).

 

Informations complémentaires

Partenariat

Contact

Revenir en haut