Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Un potager créé avec les enfants

Témoignage mis en ligne le sam 28 sept. 2013, par julie watrin, La Clémenterie
Dernière modification le Mer 02 oct. 2013.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Taxonomie

Thèmes

Education à l'environnement

Public / Niveau

Enfant

Mots clés

jardin
alimentation
Biodiversité
éducation

Localisation

07 Ardèche

Fréquence

Hebdomadaire

Les élèves de Marseille à la griife

Description

Pour la première séance de création du potager au Centre Les portes de l'Ardèche, géré par la Fédération des Oeuvres Laïques, une jument Comtoise a labouré la parcelle ennherbée avec l'aide des enfants de Marseille venus en classe verte pour une semaine "découverte".

Objectifs

De mars à juin, l'association La Clémenterie a créé un potager au centre Les Portes de l'Ardèche à Meyras (Ardèche), à raison de 6 heures par semaine en moyenne.

Objectif : initier les élèves, chaque semaine différents, aux joies et nécéssité d'un jardin potager, mélange de légumes et de fleurs mellifères et autres.

Résultats

Près de 300 élèves se sont essayés à semer, repiquer les plants, entretenir le jardin, placer des galets de sigbalisation, apprendre les différentes association de plants.

Beaucoup d'entre eux ont réellement apprécié ces quelques heures incluses dans le programme artistique que le Centre leur proposait.

Un beau jardin plutôt productif au regard des conditions climatiques difficiles de cette année.

Ces animations ont souvent soulevé l'enthousiasme en raison du côté concret de l'activité, parsemé d'explications théoriques sur la botanique et l'importance de fabriquer sa propre alimentation.

 

Difficultés, solutions & conseils

Difficulté : Le mauvais temps n'a pas toujours permis d'être sur le jardin et les semis et repiquages ont du se faire à l'intérieur, ce qui a engendré du travail pour les personnels de service pour un nettoyage (de terre !) assez fastidieux.

Solution : Un local (mini serre, ou abri/appenti) serait bienvenu afin de ne pas solliciter des salles de classe difficiles à nettoyer. De plus, l'arrosage doit se faire à l'extérieur.

 

Difficulté : L'arrosage s'est fait grace à la rivière l'Ardèche, qui passe près de la parcelle. Ce fut intéressant mais cependant parfois fastidieux.

Solution : Quelques bassines de récupération d'eau de pluie et un petit système en bambous ou en tuyau devraient suffire.

 

Difficulté : Parfois le nombre d'enfant était trop important pour un tel atelier. Il faut scinder le groupe plus souvent en partenariat avec les enseignant et les accompagnants, ce qui était difficile puisque ce programme n'était pas originellement inclus dans leurs programmes. Les enseignants et accompagnants ont parfois été spontanéments motivés, mais parfois n'avaient pas la fibre potagère !

Solution : Une plus grande préparation en amont incluant l'engagement effectif des enseignants et accompagnants.

 

 

Informations complémentaires

Partenariat

Contact

Revenir en haut