Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Le loup, ici et ailleurs sur les sentes de la co-existence

Fiche ressource mise en ligne le jeu 23 août 2018, par Christopher Venturini

Auteur : Réserves Naturelles Catalanes

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Taxonomie

Thèmes

Biodiversité
Faune
Société - généralités

Public / Niveau

Tout public

Mots clés

loup

Description

Les populations de loups ont connu une progression spectaculaire en France : début 2013 soit au départ du précédent plan loup, le suivi des populations faisait état de 31 ZPP (zones de présence permanente) dont 31 étaient structurées en meutes. En fin d'hiver 2017-2018 on dénombre 74 ZPP dont 57 avec présence de meute. L'expansion spatiale se poursuit avec de nouvelles ZPP dans le Jura et sur le Larzac. Sur l'arc alpin les nouvelles ZPP comblent les espaces interstitiels.

Pour les espaces protégés, le retour de ce grand prédateur est un signe de réussite soulignant la présence d'une faune riche et variée et d’un retour des grands équilibres écologiques. Mais la gestion du loup n'est pas sans soucis pour les gestionnaires au regard de ses attaques sur les troupeaux domestiques et des demandes récurrentes des éleveurs pour ouvrir au tir les espaces protégés.
 

Le loup a beau être le premier animal sauvage domestiqué par l’Homme, ilest aussi paradoxalement l’animal qui engendre le plus d’irrationnel dans les communautés humaines. Les causeries, raisonnements autour de cette espèce se fondent trop souvent sur des croyances. Que ce soit du côté de ses détracteurs comme du côté de ses partisans.
Aussi le retour naturel du loup depuis plus de 20 ans, dans les Pyrénées-Orientales et plus particulièrement dans les réserves naturelles catalanes, engendre une  nécessaire information documentée. Car si cette espèce est avant tout discrète et en faible densité, il convient de mettre en lumière l’ensemble de ses caractéristiques.
Pour cela, Jean-Marc Landry spécialiste du loup, mondialement reconnu, est pour ce numéro spécial de Natura Catalana, le grand témoin. Par ses expériences, il apporte son regard sur la colonisation du loup sur les Pyrénées, le phénomène de la dispersion, l’hybridation et les débats éthiques, et replace cet animal dans son rôle de simple prédateur auprès des ongulés sauvages.
Surtout, il apporte son regard de médiateur sur l’expérience de gestion du loup que mènent depuis deux décennies les réserves naturelles catalanes. Le retour du loup est l’occasion pour les réserves naturelles d’affirmer leur rôle d’exemplarité en matière de protection et de conciliation entre la protection de la biodiversité et des activités humaines. Les recherches sur le terrain des indices de présence, la connaissance sont le préalable de la gestion. Le travail du réseau Loup piloté par l’ONCFS en est la pierre angulaire. Nous verrons à travers ce dossier l’émergence de nouvelles techniques de détection (pièges photographiques, utilisation de chiens pour le suivi, hurlement provoqué...).
 
Télécharger la lettre des réserves naturelles catalanes

 

Informations d'éditions

Revenir en haut