Sauter la navigation

L'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Le syndrome du manque de nature

Fiche ressource mise en ligne le Mer 10 juill. 2013, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 14 avr. 2016.

Auteur : Réseau Ecole et Nature

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Depuis quelques années, nous entendons venant d’ici et là que la pratique de la nature a un effet bénéfique sur la santé. Et qu’a contrario, sans fréquenter la nature nous allons moins bien. Nous en avions l’intuition… et beaucoup l’ont oublié : l’environnement d’aujourd’hui, c’est la santé de demain.

Maintenant, nous pouvons commencer à nous appuyer sur des études qui le démontrent. Venant d’Amérique du Nord, une idée fait son chemin : c’est le «syndrome de manque de nature». En Europe aussi, des études pointent les problèmes que pose l’éloignement de la nature. En France, le Réseau Ecole et Nature anime la dynamique Sortir : des acteurs s’organisent et agissent pour promouvoir l’éducation dehors. et affirment qu’il n’y aura pas d’éducation au DD sans EE et qu’il n’y aura pas d’EE sans éducation à la nature.

Cette synthèse, réalisée par le Réseau Ecole et Nature, a notamment pour objectif la diffusion d’études et enquêtes nord-américaines ; elle vise surtout à les traduire et à les transposer dans notre contexte, en les enrichissant d’études, enquêtes et expériences françaises et européennes.

Ce sont de nouveaux arguments que nous pouvons apporter au débat, pour que la nature ait une plus grande place dans la vie de chacun, et en particulier dans la vie des plus jeunes.

Fichiers joints
AperçuFichier attachéTaille
le syndrome de manque de nature741.28 Ko

Informations d'éditions

Revenir en haut