Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Les bandes de papier

Fiche d'activité mise en ligne le lun 15 mars 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le mar 16 mars 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Thèmes

Biodiversité
Déchet
Eau
Mobilité / Transport

Participants

Tout public
Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

1H00

Lieu

Intérieur
(Une salle vide permet d’étaler l’ensemble des productions et de les déplacer plus facilement qu’un affichage vertical.)

Auteur : Collectif - REN

Une technique simple pour aider les enfants à  classer et organiser leurs questions et remarques en thèmes.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Fonctionnement du groupe

Objectifs

  • Recueillir les envies, les questions et hypothèses de chacun.
  • Négocier au sein du groupe pour les regrouper par thèmes.
  • Choisir et déterminer le projet.
Infos pratiques

Matériel

  • Les éléments accumulés en phase 1 et 2 : documents, fiches des ateliers de réflexion, résultats des enquêtes, objets collectés sur le terrain...
  • Des bandes de papier découpées dans un format A3 ou du Paper board.
  • Un stylo par participant.

Déroulement

• En préalable animer une remémoration des activités menées jusque-là. Utiliser les documents, dessins, textes, objets, carnets d’explorateur, questions, accumulés et mis en mémoire (voir dispositif de la phase 0).

• Noter les mots évocateurs au tableau.

• Distribuer des bandes de papier (chaque participant peut en remplir plusieurs) et donner à chacun la consigne d’y inscrire une question, une hypothèse, une envie qui lui tient à cœur.

• Puis disposer au sol l’ensemble des bandes et proposer au groupe d’établir des regroupements. Pour éviter la confusion, seul l’éducateur déplace les bandes à la demande des enfants.

• En fin de discussion on obtient une série de bandes de papier (questions, hypothèses, envies) illustrant chaque thème abordé.

• Selon le temps, le lieu, l’environnement, la faisabilité technique, certains thèmes sont éliminés collectivement. Finalement les thèmes conservés, suffisamment motivants pour chacun, permettent de constituer des groupes de travail.

• Il faut définir une problématique autour du thème retenu. Il peut s’agir d’une problématique concernant tout le groupe et d’un partage du travail, ou bien de plusieurs problématiques concernant chacune un petit groupe.

• Reformuler le sujet en précisant ses orientations et ses limites, rester ouvert sans tomber dans le général.

• Une fois le projet délimité, le groupe établit une démarche de travail.

Revenir en haut