L'attrapeur de rêves

Fiche d'activité mise en ligne le jeu 08 avr. 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 29 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Thème

Nature / Patrimoine naturel

Participants

Tout public

Nombre de participants

Activité individuelle

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

1H00

Lieu

Extérieur
(forêt, parc, verger)

Auteur : Hervé Brugnot

Créer un mobile collectif dans un arbre.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Artistique

Objectifs

* Créer une oeuvre collective * Utiliser le mouvement et l’espace en fabriquant un mobile

Infos pratiques

Matériel

* Rafia ou ficelle * Couteau

Déroulement

* Etape 1 : Histoire introductive « Les indiens d’Amérique du nord racontent qu’une araignée appelée «Asibikaashi» protégeait les participants de la tribu en tissant sa toile au dessus de l’endroit où ils dormaient. Les mauvais rêves, les mauvaises pensées et les mauvaises vibrations restaient accrochés dans la toile et étaient détruit par le soleil du matin. Au fi l des années, la tribu grandit et les indiens durent se disperser sur leur territoire. Comme l’araignée n’était plus capable de visiter tous les tipis elle demanda aux femmes de la nation de l’aider dans sa tâche. C’est ainsi que l’on vit apparaître le «capteur de rêve» que les femmes tissaient dans un cerceau de bois à l’aide de fibres végétales ou animales. Nous allons donc créer tous ensemble un arbre attrapeur de rêves… » * Etape 2 : Recherche des éléments Trouver tout d’abords des baguettes souples (Noisetier, Cornouiller, Lierre…) de 1 mètre à 1 mètre 50 de long, formez des cercles avec ces baguettes en les tressant pour qu’elles tiennent sans fi celle. Les baguettes peuvent être préparées avant l’activité en fonction du niveau des enfants. Récolter des éléments pour décorer le cercle ; plumes, herbes, petits cailloux… * Etape 3 : Création de l’attrapeur Distribuer du raphia pour que chacun décore son cercle en tressant une toile d’araignée à l’intérieur. On peut aussi utiliser des tiges de graminées qui traverseront le cercle en s’entrecroisant. Les objets trouvés sont attachés avec la fi celle et fixés dans ou sous le cercle. Quand tout est terminé, accrocher l’attrapeur de rêve à l’arbre choisi sous une branche basse, pas trop proche d’autres attrapeurs, pour éviter qu’ils ne s’emmêlent quand le vent les fera danser. Proposer de fabriquer un deuxième attrapeur aux participants qui auront déjà terminé. * Etape 4 : Faire un voeux « Notre attrapeur de rêves est particulier, il offre aussi de beaux rêves au promeneurs, réfléchissez à un rêve que peut offrir votre objet magique. » Un par un les participants présentent leur création et racontent les jolis rêves qu’ils offrent.

Variante et prolongement

* Accrocher des graines aux attrapeurs de rêves et les transformer en mangeoires à oiseaux pour l’hiver * Les rêves peuvent être écrits sur une feuille d’arbre puis fixés sous l’attrapeur de rêve * En hiver, accrocher de la glace avec des inclusions d’éléments naturels
Revenir en haut