Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Les boîtes à indice biologique

Fiche d'activité mise en ligne le jeu 29 avr. 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le ven 30 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Thèmes

Biodiversité
Eau

Participants

Tout public
Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)

Durée de l'activité

2H00

Lieu

Extérieur

Auteur : Réseau Ecole et Nature - Collectif

La présence ou non de certaines espèces d’invertébrés, permet d’évaluer la qualité de l’eau ; ces boîtes aident à trier les récoltes.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Scientifique

Objectifs

•    Permettre le tri des animaux prélevés.
•    Appréhender la démarche scientifique d’indice biologique (dans la mesure abordable aux enfants).

Infos pratiques

Matériel

•    5 boîtes à cases avec des illustrations d’espèces.
•    Un  tableau à double entrée.( disponible auprès de l’ARIENA, adresse en annexes ).

Préparation

• L’indice biotique est une méthode permettant d’établir la qualité de l’eau d’un cours d’eau, à partir de l’identification des invertébrés (dont la taille est au moins un millimètre). Il s’agit de compter le nombre d’unités systématiques (genre ou famille) récoltés dans les cours d’eau. Le nombre total potentiel de la méthode Tuffery-Verneaux est de soixante douze unités. Leur détermination exacte est un exercice hors de portée des enfants. Les boites permettant un comptage approximatif des unités spécifiques ramenées au nombre de trente six. • L’expérience montre que le résultat obtenu n’est qu’approximativement celui que l’on obtiendrait avec la méthode scientifique. • De toute façon, il ne s’agit pas d’obtenir des données précises, mais d’appréhender une démarche et de faire le lien entre la biodiversité et la qualité du biotope.

Déroulement

• Organiser les prélèvements en utilisant le système de pêche le plus approprié (cf. les autres fiches petits outils). Chaque capture est déposée dans la case correspondante de la boîte à indice biologique. Si la case est déjà occupée, relâcher l’animal dans son milieu naturel. Après une demi-heure environ, interrompre la récolte et faire l’inventaire des boîtes. • Utiliser le tableau à double entrée en fonction du nombre de cases occupées et de la présence ou non d’espèces indicatrices, faire une estimation approximative de la qualité de l’eau.

Autres

Exploitation :

•    Des prélèvements et leur analyse biologique peuvent être effectués en amont et en aval  de différents points : une agglomération, une station d’épuration, un lagunage, une usine un élevage...

Source : ARIENA

Revenir en haut