Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Ordurécriture

Fiche d'activité mise en ligne le ven 07 mai 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le ven 09 déc. 2011.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Thème

Déchet

Participants

Adulte
Adolescent
Etudiant
Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)
Collège
Lycée

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

0H00

Lieu

Extérieur

Auteur : Réseau Ecole et Nature - Collectif

D’ordre culturel, notre rapport aux déchets est un thème qui favorise l’écriture.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

expression,

Objectifs

  • Reconsidérer les déchets à travers l’expression écrite.
  • Découvrir des auteurs et élargir son vocabulaire et sa capacité à traduire sa sensibilité par des mots.
Infos pratiques

Matériel

  • Papier, crayons, quelques déchets apportés par les participants.
  • Prévoir éventuellement un cheminement avec des pauses pour écrire.

Déroulement

Chacune des propositions qui suivent peut être menée indépendamment les unes des autres ou peuvent être combinées. Acrostiche Choisir un mot en rapport avec le thème. L’inscrire verticalement et composer un texte dont les phrases débutent par l’une des lettres du mot retenu. Depuis pas si longtemps, Enfants comme adultes Cherchent à diminuer, Hauteur et largeur Entendues, leurs ordures. Toujours d’actualité ? Histoire de déchets Choisir un déchet et écrire un texte à son propos : sa vie antérieure, son état présent, son devenir… Inventaire en cheminant Lors d’une sortie ou simplement en se remémorant un parcours familier. écrire un inventaire de toutes les situations, les gestes, les objets, en lien avec les déchets. Reprendre ses notes et construire un texte au présent de l’indicatif. À partir d’un auteur Lire l’extrait de Francis Ponge (ou d’un autre auteur) et proposer aux enfants d’écrire un texte dans le même registre à propos d’un déchet, d’un conteneur, d’un centre d’enfouissement technique, etc. “ L’huître, de la grosseur d’un galet moyen, est d’une apparence plus rugueuse, d’une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C’est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l’ouvrir : Il faut alors la tenir ou creux d’un torchon, se servir d’un couteau ébréché et peu franc, s’y prendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s’y coupent, s’y cassent les ongles : c’est un travail grossier. Les coups qu’on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d’une sorte de halo. ” L’huître (extrait), Francis Ponge, Le parti pris des choses, Poésie/Gallimard.

Variante et prolongement

Les textes produits peuvent être valorisés lors d’une lecture publique, une exposition, une publication dans un journal (local, de l’école…)
Revenir en haut