Retour sur le congrès mondial de la nature à jeju par l'UICN Comité français

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

De retour du 5ème congrès mondial de la nature de l’UICN qui s'est tenu du 6 au 15 en république de Corée, à Jeju, voici les conclusions de cet événement majeur du monde de la conservation de la nature :

"Le Congrès a rassemblé plus de 10.000 participants sur l’île de Jeju, parmi lesquels plus de 5 000 experts de la conservation venus de 153 pays, et plus de 550 événements y ont eu lieu.
La crise que connaît le monde de la nature fut illustrée par de nouvelles statistiques sur le déclin des coraux dans les Caraïbes et par la publication du « top 100 » des espèces les plus menacées.
Parmi les autres temps forts, il y eut les mises à jour de la Liste rouge des écosystèmes de l’UICN, la Liste verte des aires protégées de l’UICN, le Rapport Planète protégée et de nouvelles découvertes sur des forêts gérées localement.
Un fort accent fut mis sur la responsabilité des entreprises. De grandes sociétés telles que Nespresso et Rio Tinto ont établi de nouveaux standards en termes de pratiques durables, alors que Microsoft et Google se sont engagés à appuyer des technologies novatrices pour la conservation. L’UICN et l’Union européenne ont annoncé un investissement de 20M € pour la gestion de la biodiversité et des aires protégées.
Plus de 180 motions furent proposées à l’Assemblée des Membres, l’unique parlement mondial de l’UICN sur l’environnement, qui rassemble des gouvernements et des organisations non gouvernementales pour débattre et voter. L’Assemblée a approuvé des résolutions concernant un large éventail de sujets, comme des actions pour rétablir les stocks de thon rouge de l’Atlantique, pour éviter l’extinction d’espèces rares de dauphins, pour la fermeture de fermes illégales d’élevage d’ours, pour la réduction des forages en mer au large de la Guyane française, le Surinam et le Guyana, et pour la création de canaux de paiement plus efficaces pour les services écosystémiques dans les pays pauvres.
Le programme de travail de l’UICN pour les quatre prochaines années fut également approuvé, qui reconnaît que les modes de production et de consommation mondiales détruisent la nature et que, dans le même temps, les gens, les communautés, les gouvernements et le monde du business sous-utilisent le potentiel de la nature et les solutions qu’elle fournit. Le nouveau programme se base sur la niche de l’UICN, autorité mondiale majeure en matière de conservation de la biodiversité.
Alors que le Congrès touchait à sa fin, Zhang Xinsheng, de Chine, fut élu nouveau Président de l’UICN pour les quatre années à venir." Extrait du communiqué du 15 septembre
Le Vert décroche une médaille d’or aux Jeux olympiques de la nature

Ci-contre la Déclaration de Jeju, par le Président de l’UICN, le Ministre de l’environnement de la République de Corée, le Gouverneur de la Province autonome spéciale de Jeju et le Président du Comité d’organisation coréen, à l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN, septembre 2012. : Nature+: Vers une nouvelle ère prônant la conservation, la durabilité et les solutions fondées sur la nature

En pièces jointes, un bilan du forum mondial de la nature, première partie du 5ème congrès mondial de l’UICN, qui présente les événements suivis par l’équipe du Comité français de l’UICN sur place ainsi que le discours de Christophe Lefebvre prononcé devant le forum pour le lancement de la journée consacrée au thème « Nature + développement ». Concernant l’Assemblée Générale, toutes les motions présentées par les membres français de l’UICN ont été adoptées.

AperçuFichier attachéTaille
Premier bilan du forum mondial de la nature 201286.64 Ko

Retour à la liste des brèves
Revenir en haut