Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Zones humides et voies de migration

Témoignage mis en ligne le mar 04 juin 2013, par Equipe Ecole et Nature, Réseau Ecole et Nature
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Crée il y a 26 ans pour protéger l'une des dernière grande zone humide d'Île de France où se trouve une halte de migration pour de nombreux oiseaux, la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Quentin-en Yvelines accueille de nombreux scolaires en leur faisant découvrir et comprendre la biodiversité aquatique afin de mieux respecter ce patrimoine indispensable à la vie.

 

Dans un premier temps nous proposons une découverte de la réserve naturelle : observations des oiseaux d'eau aux jumelles et longues-vues sont au programme.

 

La deuxième séance permet de mieux connaître une espèce d'amphibien très protégée de la réserve naturelle : le triton crêté. De façon ludique, les enfants se mettent dans la peau de cet animal et nous les faisons répondre à différentes questions sur ses milieux de vie, ses prédateurs ses proies. Au final les enfants exécutent une danse de parade, ils apprennent à connaître ces animaux très menacés pour mieux les respecter et in fine les protéger.

 

La troisième séance est la pêche des petites bêtes de l'étang hors réserve en les triant, les reconnaissant avec une clé de détermination, en abordant leurs interactions avec les autres espèces et leurs milieux.

 

Nous verrons ensuite les pollutions que nous rencontrons sur l'étang et comment pourrions nous les éviter.

Objectifs

  • Faire découvrir la biodiversité des milieux humides et sa fragilité
  • Faire connaître les différentes pollutions rencontrées et leurs impacts sur notre site
  • Faire découvrir les actions de la réserve naturelle pour protéger ce patrimoine naturel

Résultats

Les enfants sont les futurs ambassadeurs de la protection de ce patrimoine naturel. L'homme doit faire partie de la nature en la connaissant mieux pour mieux la protéger.

Difficultés, solutions & conseils

Ces milieux sont extrêmement fragiles : seul l'animateur va prélever quelques individus dans l'étang. Questionnement de l'équipe d'animation sur comment avoir moins d'impact. Le terrain, il n'y a que ça de vrai mais en ayant en tête d'avoir que peu impact.

 

Proposition : "Charte des actions" limitant les impacts pendant les animations.

Informations complémentaires

Partenariat

Contact

Revenir en haut