Sauter la navigation

Le réseau national d'éducation à l'environnement pour comprendre le monde, agir et vivre ensemble

Des cavaliers à l’école de l’eau

Témoignage mis en ligne le mar 04 juin 2013, par Equipe Ecole et Nature, Réseau Ecole et Nature
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter
Partager sur Facebook

Description

Formation des jeunes de la Maison Familiale et Rurale

Dans le cadre du programme scolaire des secondes professionnelles, le CPIE Seuil du Poitou réalise en collaboration avec les professeurs chargés de l’Education au développement durable, un programme pédagogique destiné à donner aux futurs professionnels de centre équestre une vision globale des problématiques liées à l’eau. 

 

Encadrée par 2 animateurs du CPIE, la démarche de sensibilisation s’adresse aux jeunes des Maisons Familiales et Rurales, en formation pour travailler dans un centre équestre.

 

Elle vise à développer leurs connaissances sur le fonctionnement et le patrimoine naturel de la Vienne à travers des notions-clés telles que le bassin versant, la continuité écologique, le rôle de la ripisylve, la biodiversité… Elle permet également aux jeunes d’ouvrir leur esprit et d’appréhender la dimension humaine dans la gestion d’un bassin : logiques d’acteurs, aménagement du territoire et ses impacts…

 

La première étape introduit l’élément eau dans son milieu naturel à travers la lecture de paysage, des expériences de filtration d’eau dans le sol et consiste ensuite à sensibiliser les étudiants sur la protection de la ressource à l’échelle du bassin de la Vienne à l’aide d’une maquette issue de l’outil Naturalibus (voir page 20).

 

La seconde étape permet de présenter le fonctionnement du circuit de l’eau. Les discussions s’orientent vite vers les éco-gestes appliqués au milieu équin ou, par exemple, comment installer des récupérateurs d’eau pour l’arrosage des manèges. Cette deuxième journée s’accompagne de la visite d’une station de lagunage et d’une sortie en bord de Vienne où les prélèvements d’indicateurs biotiques renseignent sur la bonne santé ou sur les indices de pollution de la rivière.

 

Enfin la troisième étape est l’occasion de faire un bilan du programme, avec la projection d’un film « La guerre de l’eau n’aura pas lieu » suivie d’un débat sous forme de jeu de rôles, où chaque jeune, dans une situation contraignante liée à la sécheresse, se met dans la peau d’un usager de la ressource et doit faire face à des situations conflictuelles.

 

Grâce à la richesse des échanges et la diversité des approches, les étudiants s’approprient leur territoire et se transposent dans d’autres logiques d’acteurs : une formation qui s’adapte plus largement aux métiers en contact au quotidien avec la ressource en eau comme l’agriculture, l’élevage, l’aquaculture, l’entretien des espaces verts…

 

 

Objectifs

  • Favoriser l’accès de futurs professionnels à une meilleure connaissance des milieux fluviaux, à travers des notions-clés telles que le bassin versant, la continuité écologique,  le rechargement des nappes, le rôle de la ripisylve, la biodiversité…
  • Appréhender la dimension humaine dans la gestion d’un bassin : logique d’acteurs, aménagement du territoire, besoins en eau, impact des ouvrages et aménagements…

Informations complémentaires

Partenariat

Contact

Revenir en haut