Rencontres et échanges

Les rencontres et l’échange de pratiques entre les acteurs de terrain sont au cœur de la mise en réseau. Ces rencontres sont l’occasion d’accroître son savoir-faire et de vivre les pratiques pédagogiques préconisées dans nos actions éducatives.

La création de liens entre les acteurs de terrain, la stimulation des échanges et la mise en place de processus de mutualisation sont au coeur de l’activité des réseaux territoriaux d’EE. L’orientation première, outre les moyens technologiques de partage d’information à distance, est l’organisation de rencontres entre les responsables bénévoles, les éducateurs (animateurs, enseignants et formateurs), coordinateurs de structure d’EE, agents des collectivités locales, fonctionnaires etc. Le croisement des perspectives sur les pratiques éducatives, les enjeux de la filière ou les outils à développer pour répondre aux besoins identifiés, mène à l’émergence de projets collectifs innovants.

Ces rencontres sont souvent le point de départ de projets d’envergure coordonnés dans la durée par les réseaux territoriaux. En soi, elles permettent aux acteurs de terrain d’identifier les autres acteurs et partenaires potentiels sur leur propre territoire, et donc d’enclencher des dynamiques de projet. En ce sens, l’organisation de moments de rencontres et d’échanges constitue la base de la mise en réseau.

La diversité des participants leur permet également de partager les savoirs et savoir-faire, dans une alternance entre les postures de « formés » et de « formateurs ». Ces processus de « coformation » répondent aux besoins de formation continue d’animateurs souvent isolés sur leur site d’exercice.

Le réseau porte ainsi une grande attention à la qualité de ces moments d’échanges, organisés le plus souvent selon le cadre de la « pédagogie de projet » - pédagogie active basée sur le projet des participants, impliquant des rapports « éducateur/éduqué » non hiérarchiques, ainsi que l’autonomie à la fois comme point d’appui et comme objectif. C’est cette même pédagogie qu’appliquent sur le terrain, le plus souvent possible, les éducateurs à l’environnement.